drapeau en berne

Attentat à Paris, la CFTC Cadres meurtrie par tant d’ignominie

Comment trouver les mots justes après de telles atrocités ? Comment exprimer notre peine et en même temps notre soutien envers les si nombreuses familles touchées dans leur chair par les attentats de vendredi 13 novembre ?

Personne n’a vraiment les réponses mais chacun peut apporter sa pierre de soutien à l’édifice de solidarité qu’il faut bâtir aujourd’hui contre la barbarie. Chacun peut mettre une lumière à sa fenêtre, participer aux dons de sang, ou tout simplement changé sa photo sur les réseaux sociaux pour montrer son attachement aux valeurs de la République Française.

Meurtrie par tant d’ignominie, la CFTC Cadres espère que chacun prendra le temps de faire une minute de silence ce lundi en hommage aux victimes innocentes surtout, mais aussi pour faire passer le message que jamais la France ne pliera devant le terrorisme

 

Logo-DARES_large

Quel est le temps de trajet moyen des salariés ?

DARES Analyses – Les temps de déplacement entre domicile et travail – Novembre 2015 n° 081

 

 

La dernière étude de la DARES (que vous pouvez retrouver en intégralité ici) s’intéresse au temps de transport des actifs en emploi pour rejoindre leur travail. Ce temps de déplacement, qui n’est pas considéré comme du temps de travail, constitue un enjeu important en termes d’accès à l’emploi et de santé (les déplacements étant source de fatigue).

Il ressort de l’étude que l’aller-retour entre le domicile et le lieu de travail prend, en moyenne 50 minutes chaque jour, bien que – on le verra – d’importantes disparités existent selon les régions. Pour ce déplacement domicile travail, 74 % des actifs en emploi utilisent une voiture et seulement 11 % empruntent les transports en commun.

 

Les trajets en région parisienne sont deux fois plus longs que dans d’autres aires urbaines

 

Selon l’étude de la DARES, le trajet moyen en région parisienne est de 68 minutes pour faire l’aller-retour entre le domicile et le lieu de travail. Cela s’explique évidemment par la densité de la région parisienne qui impose une vitesse de déplacement réduite.

Les actifs ayant des trajets variables (car travaillant par exemple chez des clients) ont un temps de déplacement moyen de 62 minutes.

Source : Insee, enquête Emploi du temps 2009-2010

Source : Insee, enquête Emploi du temps 2009-2010

 

 

En moyenne, plus la durée journalière de travail est courte, plus le trajet  est court

 

Il ressort des données de la DARES que « le temps de déplacement est fortement lié à l’organisation des horaires de travail ». Le temps de transport est en général moindre lorsque la semaine de travail comporte des journées courtes.

 

Les déplacements des femmes sont plus courts

 

La DARES identifie une différence dans le temps de déplacement des hommes et des femmes. En effet, les hommes ont un trajet moyen d’une durée de 52 minutes pour un aller-retour alors qu’il est de 46 minutes pour les femmes.

 

En revanche, les femmes sont plus souvent amennées à faire des détours lors de leur trajet domicile-travail : 24 % d’entre elles effectuent habituellement un détour (pour déposer un enfant, aller le chercher, faire une course…) contre 13 % seulement des hommes.

 

L’usage de la voiture est plus fréquent chez les salariés travaillant en journées décalées

 

Si 74 % des personnes qui se rendent au travail utilisent une voiture, seulement 11 % utilisent les transports en commun. Il est d’ailleurs à déplorer que l’usage des transports en  commun a baissé entre 1998 et 2010, passant de 15% à 11%, tout comme la marche à pied qui est passée de 17 % à un petit 7 %.

 

L’utilisation de la voiture est bien sur moins répandue à Paris ou dans les grandes aglomération où les transports publics sont largement présents. En revanche, il apparaît que le recours à la voiture est plus fréquent chez les salariés ayant des horaires différents d’un jour à l’autre ou des horaires décalés par rapport aux horaires standards.

 

Source : Insee, enquête Emploi du temps 2009-2010

Source : Insee, enquête Emploi du temps 2009-2010

 

Le trajet domicile-travail, source de fatigue ?

 

La fatigue est d’abord générée par le travail. Ainsi, 36 % des actifs déclarent être toujours fatigué après une journée de travail et 50 % déclarent l’être parfois.

 

Cette fatigue s’explique, pour 64 % des actifs, par l’intensité de la journée de travail et pour 60 % à cause du rythme de travail. Les déplacements entre le domicile et le travail sont évoqués par 15 % des actifs en emploi comme une source de fatigue. Surtout, c’est la durée du trajet qui est une source de fatigue pour  ces salariés. L’étude révèle ainsi que c’est à Paris et sa région, là où les temps de trajet sont les plus longs, que les actifs déclarent être fatigués par les transports, en particulier les cadres .