image caf 2

 

L’allocation de logement familial (ALF) et l’allocation de logement social (ALS) : L’ALF tend à réduire la part de loyer dans les revenus des familles, sous condition de salubrité et de peuplement du logement ainsi que de ressources (Art. L. 542-1 du CSS). L’ALS servie sous les mêmes conditions par les CAF, constitue en réalité une prestation d’aide sociale financée par le Fonds national d’aide au logement (FNAL), lequel est alimenté par une cotisation patronale spécifique et une contribution de l’Etat.

Il existe également une aide aux organismes logeant à titre temporaire des personnes défavorisées (ALT) et une aide mensuelle à la gestion des aires d’accueil des gens du voyage (par emplacement de caravanes).

L’allocation personnalisée au logement (APL) : l’APL est destinée à promouvoir l’accession à la propriété et l’amélioration de l’habitat. Elle est mise à la charge du Fonds national de l’habitat (FNH). Cette allocation est versée sous condition de ressources mais également sur la conclusion préalable d’une convention entre le bailleur ou l’établissement de crédit (à qui l’allocation est reversée directement) et l’Etat. Sont éligibles à l’APL les locations, mais aussi les opérations d’achats et de construction d’un logement neuf ou d’amélioration d’un logement ancien assorti d’un prêt aidé (le tout étant sous condition de ressources).