Etude APEC : la rémunération des cadres

 

Chaque année, l’APEC publie une étude intitulée Les salaires dans les fonctions cadres, recueillant des informations statistiques sur les salaires des cadres en poste et sur les salaires proposées dans les offres d’emploi.

Pour 43 fonctions cadres, l’APEC dresse une fiche « salaire des cadres en poste » et « salaire dans les offres » offrant ainsi :

  • Une information globale sur les salaires perçus par les cadres (partie fixe + variable)
  • des informations sur les caractéristiques des cadres (part des femmes, salaires, âge, sexe…)
  • Des informations concernant les postes occupés par les cadres
  • Des informations concernant l’entreprise
  • Des informations concernant les salaires proposés dans les offres

  • Composition des salaires des cadres

La rémunération des cadres peut comprendre différentes composantes :

La rémunération fixe : il s’agit de la partie de la rémunération versée en un nombre constant de mensualités (ce qui inclut les 13e et 14e mois, les primes d’ancienneté, les congés payés…).

La rémunération variable : la partie variable peut comprendre plusieurs composants :

La rémunération variable à court terme : il s’agit ici de la rémunération dépendant d’un critère de performance : primes discrétionnaires, primes d’objectifs individuels, commissions, bonus, primes d’unité…

L’intéressement et la participation : l’intéressement est un mécanisme facultatif mis en place par accord collectif alors que la participation est un mécanisme obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés.

Les avantages : La majorité des cadres bénéficient d’un ou de plusieurs avantages pouvant être des avantages en nature (voiture, téléphone…) ou à un avantage sociale (retraite, santé…).

  • Les salaires des cadres en poste 

Le salaire médian des cadres en poste (partie fixe + variable) est de 48.000 € par an.

figure-1

80 % des cadres ont un salaire compris entre 34.000 et 83.000 € par an, ce qui montre la diversité de la population des cadres.

figure-2

En moyenne, les cadres touchent 55.000 € par an.

1 cadre sur 2 perçoit une rémunération variable à court terme

Selon l’étude menée par l’APEC, 49 % des cadres bénéficient d’une rémunération comprenant une partie variable « à court terme ». 41 % des cadres ont une prime sur objectif, 8 % par une commission sur le chiffre d’affaires et 9 % par d’autres éléments variables.

tableau-2

Intéressement et ou participation complètent la rémunération des cadres

40 % des cadres bénéficient d’un intéressement, 38 % d’une participation et 24 % d’un plan d’épargne d’entreprise. Dans la majorité des cas, la somme versée est inférieure à 1500 euros.

Quels avantages sont les plus proposés aux cadres ?

95 % des cadres interrogés par l’APEC déclarent bénéficier d’une mutuelle d’entreprise (obligatoire depuis le 1er janvier 2016).

63 % des cadres bénéficient de tickets restaurants ou d’un système de restauration d’entreprise.

57 % bénéficient d’un système de prévoyance.

37 % ont pour avantage l’usage d’un téléphone portable.

tableau-4

L’âge est le déterminant principal du salaire

 

L’étude APEC montre une forte corrélation entre la rémunération des cadres et leur âge ainsi que la durée de leur expérience professionnelle.

Les rémunérations augmentent régulièrement lors de la première moitié de la vie professionnelle, puis se stabilise autour de 50 ans.

A moins de 30 ans, le salaire médian des cadres est de 37.000 € par an. A compter de 55 ans, le salaire médian est de 55.000 €.

La responsabilité hiérarchique et la gestion d’un budget exercent une influence sur le salaire

Les fonctions qu’exerce un cadre peuvent faire varier significativement sa rémunération. En effet, la responsabilité hiérarchique ou encore la gestion d’un budget ou la dimension internationale d’un poste augmentent la rémunération.

La taille de l’entreprise influe aussi sur la rémunération

Il ressort de l’étude APEC que plus la taille de l’entreprise est importante, plus les niveaux de rémunération seront élevés. Si la rémunération annuelle brute médiane dans les entreprises de moins de 20 salariés est de 42.000 €, cette rémunération médiane est de 52.000 € dans les entreprises de plus de 1.000 salariés ?

tableau-8

Le secteur de l’entreprise aura également une influence sur la rémunération puisque certains d’entre eux pratiquent des rémunérations plus élevée ? C’est le cas par exemple de l’industrie, avec un salaire annuel brut médian de 50.000 € contre 45.000 € dans le secteur des services.

Enfin, le lieu de travail aura son incidence sur la rémunération, les cadres d’Ile de France étant généralement mieux payés que leurs homologues de province.

  • LES SALAIRES PROPOSES DANS LES OFFRES

Dans les offres d’emploi publiées par l’APEC en 2015, le salaire médian est de 38.000 € annuel. Le salaire moyen proposé est lui de 41.000 €.

La plupart des salaires proposés dans ces offres d’emploi (80 %) sont compris entre 28.000 et 55.000 € annuel.

Les entreprises recherchent principalement des cadres jeunes et expérimentés.

Niveau d’expérience et lieu de travail sont les principaux critères de variation des salaires proposés dans les offres

A l’image de salaires des cadres en postes, ceux dans les offres d’emploi dépendant d’une part des caractéristiques de la personne recherchée (âge, expérience professionnelle…), d’autre part du poste proposé, et enfin de l’entreprise qui recrute.

Le niveau d’expérience professionnelle et le lieu de travail apparaissent ainsi comme les principales variables des salaires proposés dans les offres diffusées par l’APEC.

tableau-11-12

Retrouvez l’intégralité de l’étude n°2016-20 Les salaires dans les fonctions cadres, édition 2016, directement sur le site de l’APEC.