Etude Apec : L’emploi cadre dans le secteur informatique

Dans une récente étude de novembre 2015, l’Apec s’intéresse au marché de l’emploi cadre dans les activités informatiques (retrouvez l’intégralité de l’étude ici).

Ce secteur est celui ou les entreprises sont les plus nombreuses à vouloir recruter des cadres mais aussi l’un de ceux où elles peinent le plus à trouver des candidats.

LE RECRUTEMENT DE CADRES DANS LE SECTEUR INFORMATIQUE

Le secteur informatique est relativement optimiste sur l’avenir, puisque près d’un tiers des entreprises du secteur espèrent une croissance en hausse de 5 points par rapport à 2014.

93 % des entreprises du secteur informatique envisagent de recruter au moins un cadre au 4ème trimestre 2015, alors qu’elles ne sont que 81 % dans la banque et l’assurance et 74 % dans l’ingénierie-recherche-développement, deux secteurs pourtant porteurs. Dans tous les secteurs confondus, seules 50 % des entreprises envisagent de recruter au moins un cadre avant la fin de l’année.

figure 1

Parmi les recrutements envisagés, les cadres ayant entre 1 et 10 ans d’expérience sont les plus recherchés.

En termes de volume, près de la moitié (45 %) des entreprises du secteur informatique déclarent un volume d’embauches de cadres plus important que l’an passé.

Les cadres du secteur informatique sont en effet très courtisés et profitent du fait qu’ils sont moins nombreux à postuler pour un seul poste : le secteur informatique reçoit en général 32 candidature pour une même offre alors que dans les autres secteurs, le ratio est de 41 candidatures pour une offre.

tableau 2

Pour les entreprises du secteur, cette situation crée une tension, puisque 68 % d’entre elles estiment trouver « difficilement » des candidats adaptés au poste. Celles estimant avoir trouvé « très difficilement » des candidats adaptés sont 27 %, ce qui constitue une augmentation de 9 points en un an seulement.

L’INSERTION PROFESSIONNELLES DES JEUNES DIPLÔMÉS EN INFORMATIQUE

Malgré un contexte économique défavorable, 8 jeunes sur 10 ayant obtenu leur bac + 5 en informatique en 2014 ont déjà occupé un emploi dans les neuf premiers mois suivant l’obtention de leur diplôme, ce qui en fait la population de cadre ayant la meilleure « employabilité ».

Deux ans après avoir été diplômés d’un bac + 5 en informatique, ils sont 92 % à être en emploi.  

tableau 3

Il ressort également de l’étude que ces jeunes sont plus souvent cadres et en CDI que les autres diplômés. En effet, selon l’étude de l’Apec, 8 diplômés en informatique en 2014 sur 10 possèdent un contrat de travail pérenne, alors qu’ils ne sont que 5 sur 10 dans les autres disciplines.

Les cadres représentent 87 % des diplômés en informatique en emploi, seuil qui a diminué puisqu’ils étaient 93 % à avoir ce statut en 2013.

Toutes disciplines confondues, la part des cadres parmi les diplômés en emploi n’est que de 57 %, alors qu’il était de 62 % en 2013.

Enfin, en matière de salaire, il est à déplorer que les salaires des jeunes diplômés ont baissés. Le salaire médian brut annuel est de 25 700 euros pour l’ensemble des jeunes diplômés alors qu’il s’élève, pour les diplômés en informatique, à 31 200 euros en 2014. A titre de comparaison, ce salaire était de 29 400 euros toutes disciplines confondues, et de 34 000 euros chez les jeunes diplômés en informatique de la promotion 2013.

tableau 4