Avec la pandémie, la dépression guette les salariés

Le baromètre de l’état de la santé psychologique des salariés français, établi par le Cabinet Empreinte Humaine et l’institut OpinionWay a de quoi nous inquiéter : le taux de dépression nécessitant un traitement chez les salariés explose passant de 21 % à 36 % des salariés sondés (+ 15 points).

Cette détresse psychologique impacte particulièrement les jeunes salariés âgés de moins de 29 ans : 62 % se jugent impactés et 39 % redoutent une dépression. Outre les jeunes, les télétravailleurs sont également très concernés : 49 % se disent en détresse psychologique contre 43 % pour les salariés travaillant uniquement sur site.

Comme nous l’avons souvent souligné, le télétravail peut faire ressortir des inégalités qui n’existaient pas au « bureau ». La taille du lieu d’habitation va ainsi jouer un rôle déterminant et le baromètre le montre bien : les télétravailleurs habitant dans une habitation de moins de 40m² sont 75 % à se dire en détresse psychologique. Les femmes semblent également durement affectées puisque 53 % de celles interrogées se disent en détresse psychologique contre 38 % pour les hommes. Pour faire face, elles sont de plus en plus nombreuses à envisager un passage à temps partiel. Enfin, les managers, qui ont vu leurs pratiques totalement bouleversées, sont 48 % à se dire en détresse psychologique, en raison notamment d’un sentiment d’isolement et de difficultés à manager à distance. Plus de 6 managers sur 10 indiquent manquer de moments informels avec leurs équipes.